BlogPodcastSaintéLyon

Le CTL – Organisateur de la SaintéLyon – Podcast n°4

CTL

L’article était terminé, le podcast enregistré lorsque j’ai appris la nouvelle. Je fais donc un ajout qui me semble indispensable. Ce 23 novembre, Monsieur Alain Souzy est décédé d’une grave maladie. Il était vice président du CTL, et surtout l’homme du parcours de la SaintéLyon. Depuis des années, depuis toujours c’est lui qui faisait évoluer le tracé d’année en année pour nous faire découvrir de nouveaux chemins, de nouveaux points de vue. Toutes mes pensées pour sa famille.

 

Le CTL est le club organisateur et inventeur de la SaintéLyon.

Je ne pouvais pas faire une série d’articles et des podcasts en lien avec cette course sans partir à la rencontre du club fondateur. Si le club a été créé en 1925, c’est en 1952 qu’est née l’idée de rejoindre les villes de Lyon et Saint Etienne.

J’ai pu discuter avec Alain Pagot, vice Président du club, et impliqué dans l’organisation de la course depuis … presque toujours. Dans le podcast, tu découvriras les coulisses, des dossards aux ravitaillements, du bénévolats à la gestion des sacs coureurs,… et quelques surprises aussi. La discussion a eu lieu dans les locaux du CTL en pleine préparation des enveloppes de dossards, il y a donc un peu de vie autour de nos paroles. Excellente écoute.

Le CTL n’organise pas que la SaintéLyon. Il y a aussi les randonnées de Sainte Catherine en novembre, les randonnées d’hiver et un raid vélo le Lyon – Mont Blanc avec 400Km en 2 jours.

 

Listen to « Objectif Trail » on Spreaker.

 

Un peu d’histoire :

La première édition eut lieu les 26 et 27 janvier 1952 dans le sens Lyon – St Etienne. A l’époque, il était interdit de courir, c’était donc une épreuve de marche.

Ils furent 15 participants à cette 1ère édition, avec 13 finishers. Ratio au combien improbable sur de nombreuses courses aujourd’hui. Après 12h30 de marche, ils seront cinq à vainqueurs à passer ensemble la ligne d’arrivée (André Asteix, Roger Bénetière,  Jean Dutour, Jean-Claude Henry, et Georges Montano).

En 1952, il y eut deux éditions, celle de janvier puis les 20 et 21 décembre avec 24 participants.

En 1976, le scandale arrive entre les marcheurs et ceux suspectés d’avoir couru. Ce fût la dernière édition où la course à pied était interdite. Le record était déjà de 6h58 !

En 1977, 750 participants

En 1978, 2000 participants

En 1985, le record tomba à 4h39.

En 1990, c’était l’année de la neige. Seulement 96 finishers pour 886 participants, la course fût stoppée pour raison de sécurité. Trente ans plus tard, en 2010, l’organisation a géré la neige et le verglas  avec quelques modifications de parcours, 3985 finishers sur les 6093 inscrits.

En 1991, premier passage de témoin pour permettre le développement de la course. Le CTL confie à M Marvalin la mission de relancer la SaintéLyon. Il créera les relais. 1500 participants dès cette année.

En 1996, en perte de vitesse, il n’y aura pas d’édition et le rythme passe à une course tous les deux ans.

En 2001, partenariat avec Extra Sport pour valoriser et développer la course, tandis que le CTL conserve la propriété de la course et la gestion des bénévoles. C’est également la date où l’organisation redevient annuelle. 3300 participants sur un parcours avec 35% de chemin.

En 2004, 5000 participants

En 2009, lancement de l’aller-retour, réalisé une première fois en 2003 par plusieurs Ultrafondus dont Michel Poletti. Dénommé la 180, c’est plus de 30 coureurs qui tenteront l’aller-retour en 2017. A lire et écouter prochainement.

En 2010 et 2012, la neige et le verglas

En 2017, la 64ème édition d’une course mythique et doyenne des courses en France avec 17000 participants et un parcours à 65% sur les chemins

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.