Blog

Qu’est-ce qu’il y a juste après ?

Juste après le virage

Qu’est-ce qu’il y a juste après ?

 

Lorsque tu sors de ton terrain d’entrainement favori, lorsque tu pars en vacances ou simplement découvrir un nouveau environnement, ne te poses-tu pas la question en courant : qu’est-ce qu’il y a juste après ?

Juste après ce le virage, juste après cette montée, juste après ce bosquet, juste après ce passage en sous-bois ?

 

La semaine dernière, j’étais en vacances du côté de Poitiers. Je suis allé courir vers la plan d’eau d’Ayron. Regarde la photo de l’article, ce sont des moments comme ça que j’apprécie.

Qu’est-ce qui se passe après le virage ? Est-ce que le tour sera long ? j’accélère ou je gère prudemment ?

 

Pour moi, cela fait partie du plaisir de courir, aller découvrir des nouveaux chemins. Quelque part, c’est sortir de sa zone de confort, changer ses repères pour aller tester les sensations.

C’est un peu ce que je retrouve en course, sauf que j’ai préparé un plan de course, que j’ai quelques indications des distances. Quand je découvre un parcours, c’est beaucoup plus au feeling, sans repères. J’adore partir découvrir les sentiers et profiter de nouvelles odeurs, nouveaux bruits, nouveaux cailloux,…

 

Sortir de mes terrains d’entrainements classiques est également une manière de me ressourcer pour conserver le plaisir et l’envie. Me retrouver dans la nature, c’est vraiment ce que j’aime le plus. Avec les vacances, je cours également à des heures différentes de mes habitudes. C’est également une opportunité pour profiter de nouvelles couleurs.

 

C’est souvent plus facile sur des parcours en boucle car tu sais que tu reviens au point de départ. Je prends bien sûr plus de précautions lorsque je pars découvrir des sentiers en montagne. A minima, ma femme est prévenue du sentier prévu, des horaires,… Quand je peux partir à deux, je le fais, mais ce n’est pas si fréquent. Je passe souvent également voir les guides de montagne pour un échange sur l’état des sentiers, les accessibilités, les temps de parcours… Si je suis honnête, leurs intérêts est souvent de proposer des randonnées accompagnées et ont un avis assez mitigé sur le trail.

 

Forcément, je suis plus prudent et il m’est déjà arrivé de faire demi-tour devant des passages techniques où j’ai un doute sur la facilité de la suite du parcours. Je n’ai pas prévu de me faire des nuits imprévues en pleine montagne.

Sur les GR, je suis rarement complètement seul, je croise ou rattrape des randonneurs. Toujours un moment de partages possible, sur le parcours, sur les variantes,…

 

Bien évidemment, j’ai toujours vérifié la météo avant de partir et je reste vigilant aux nuages dans le ciel. Ils peuvent aller tellement vite, et là aussi, j’ai déjà fais marche arrière pour éviter de me retrouver sous des trombes. La bonne nouvelle, c’est que ça permet de tester son matériel anti-pluie. C’est bien dans ce type de sortie que je trouve tout l’intérêt d’avoir le « matériel obligatoire » avec soi. Avoir de quoi faire un strap, les protections anti-pluie,… sont une sécurité dont je ne me passe pas.

J’ai également un peu trop de boisson et d’alimentation. 3 pates d’amande au lieu d’une seule par exemple. Cela me permet de parer à un éventuel imprévu.

 

Et toi, quels sentiers vas-tu aller découvrir cet été ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.